Actualité

Maisons et centres de santé, aides à l’installation, assistants médicaux : des résultats concrets pour l’accès aux soins en Occitanie

Dernière mise à jour :
Date de publication
11/10/2019
Visuel
MSP Soulliac
Accroche
L’exercice isolé des professionnels de santé doit devenir l’exception à l’horizon 2022. Soutenir le développement des modes d’exercice coordonné est une priorité partagée par l’ensemble des acteurs régionaux, pour faciliter l’installation de professionnels de santé dans chacun de nos territoires.
Corps de texte

L’avenir est à l’exercice coordonné en équipes de soins. Une maison de santé pluriprofessionnelle, c’est une équipe de professionnels de santé de proximité qui partagent un projet de santé commun et qui exercent leurs activités de façon coordonnée et pluriprofessionnelle, au bénéfice des patients d’une même zone géographique. Ces équipes associent des compétences médicales (médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes) et para-médicales (infirmier, masseur-kinésithérapeute, …), des pharmaciens et des biologistes. Cette organisation favorise les prises en charge coordonnées, le développement de la prévention et de la télémédecine, ainsi que la prise en charge des soins non programmés.

Les projets de santé des structures d’exercice coordonné sont validés en Comité régional de sélection des maisons et centres de santé pluriprofessionnels. Co-présidé par l’ARS et la Préfecture de région, ce comité associe de nombreux partenaires : représentants des professionnels de santé et des usagers, Région Occitanie, Facultés de médecine de Montpellier et Toulouse.
Avec les 23 projets supplémentaires qui viennent d’être validés, 205 maisons de santé pluriprofessionnelles sont désormais labellisées partout en Occitanie. Leur développement s’est fortement accéléré ces dernières années : il y en avait moins de 10 dans la région en 2010.

L’offre de santé et l’accès à des soins de proximité constituent un enjeu majeur d’aménagement du territoire et d’égalité pour la santé. A ce titre, l’Etat et la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée contribuent activement au financement de ces maisons de santé.
Dans l’objectif d’un aménagement équilibré du territoire et de solidarité avec les populations, la Région Occitanie soutient des projets de création de maisons et de centres de santé pluri-professionnels afin de maintenir et développer un égal accès aux soins de proximité dans les territoires déficitaires ou menacés de désertification médicale. Ce soutien consiste en l’attribution d’une subvention d’investissement, aux collectivités pour les maisons de santé, et également aux établissements et organismes de santé à but non lucratif pour les centres de santé, pour la construction ou la réhabilitation de bâtiments destinés à accueillir nouvellement des professionnels de santé et paramédicaux. …/…

A ce jour, la Région a participé au total au financement de 129 projets (126 maisons de santé et 3 centres de santé), ce qui représente un effort financier de plus de 14,5 M€. 10 projets ont bénéficié d’une bonification au titre du Plan Montagnes.
L’Assurance Maladie a pérennisé le financement de l’exercice coordonné grâce à différents accords conventionnels interprofessionnels. Les maisons de santé pluri professionnelles ayant contractualisé avec l’assurance maladie ont perçu en moyenne 60 000 euros en 2018.
L’ARS soutient pour sa part le fonctionnement au démarrage de ces structures installées en zones prioritaires et dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville, jusqu’à 50 000 € par projet (financement d’équipements collectifs médicaux, informatiques, etc., du volet juridique, de la coordination…).

 

En Occitanie, 45% du territoire est classé en zone Montagne. C’est une spécificité importante pour l’accès aux soins dans 1 590 communes réparties dans 12 départements de la région. Pour renforcer l’attractivité médicale de ces territoires, l’Agence régionale de santé Occitanie vient de mettre en place une aide à l’installation spécifique pour les médecins généralistes qui s’installent en exercice coordonné dans l’une de ces communes, si elle ne bénéficie pas déjà des mesures prévues par la convention médicale en zones prioritaires.Ces mesures s’inscrivent comme contribution au Plan montagne porté par la Préfecture de région et par la Région Occitanie.

Pour faciliter l’exercice médical là où les médecins sont moins nombreux, les orientations nationales de « Ma santé 2022 » ont prévu la création de postes d’assistants médicaux. Un accord conventionnel entre l’Assurance Maladie et les médecins libéraux a été signé courant juin et publié au journal officiel le 20 août. Dès septembre, cette nouvelle mesure a pris une dimension très concrète en Occitanie : l’Assurance Maladie vient de signer 2 premiers contrats d’assistants médicaux dans l’Hérault, et 13 autres sont en préparation dans la région.
L’objectif est de libérer le médecin de certaines tâches et de lui permettre de se recentrer sur son coeur de métier, le soin. Chaque médecin pourra définir le rôle de son assistant médical selon ses propres besoins et selon le profil de compétences de la personne recrutée à ce poste. Concrètement, il sera possible de lui attribuer des tâches administratives (accueil, gestion des dossiers médicaux…), de lui confier un rôle dans la consultation (déshabillage, prise de constantes, préparation des actes techniques comme un ECG…), ou des missions de coordination (RDV avec un spécialiste ou un autre professionnel de santé, admission à l’hôpital…).
Ces différentes mesures illustrent, à travers quelques exemples, les évolutions de notre système de soins, portées dans le cadre des orientations nationales de « Ma santé 2022 », et mises en oeuvre pour l’accès aux soins sur nos territoires avec le Projet régional de santé en Occitanie.

Aller plus loin

Documents à télécharger