Que recherchez-vous ?

Une aide pour les médecins et chirurgiens-dentistes qui s’installent en zone montagne

Dernière mise à jour :
17/05/2022
Zone Montagne

A ce jour, 60 médecins et chirurgiens-dentistes de la région ont pu bénéficier de l’Aide Montagne ARS dans le cadre d’une installation.

Les zones de montagne : une difficulté pour l’accès aux soins en Occitanie

En Occitanie, plus de 46% du territoire est classé en zone Montagne ou de Massif. C’est une spécificité importante pour l’accès aux soins dans 2 075 communes.

Un déploiement vers d'autres spécialités

Pour renforcer l’attractivité médicale de ces territoires, l’Agence Régionale de Santé Occitanie a développé depuis octobre 2019 une aide à l’installation de 40 000 € pour les médecins généralistes libéraux dans les zones de montagne pour 1 577 communes. A compter du 1er janvier 2021, cette aide a été également proposée aux autres spécialités de médecine et aux chirurgiens-dentistes libéraux.

Depuis le 7 mai 2022 et la publication du nouveau zonage médecins 2022, l’aide ARS a été revalorisée de 40 000 à 50 000 € pour les médecins toutes spécialités et les chirurgiens-dentistes ; par ailleurs elle concerne désormais également les communes de Massif (soit 498 communes supplémentaires), l’ensemble des quartiers prioritaires politique de la ville et l’ensemble des trois départements Ariège, Gers et Hautes Pyrénées.

Cette offre complète les aides à l’installation individuelles déjà proposées par :

  • L’Assurance Maladie aux médecins en ZIP et chirurgiens-dentistes en zones très sous dotées = Contrat d’Aide à l’Installation (non cumul de l’Aide Montagne avec le CAIM ou le CAICD)
  • L’ARS aux médecins = Contrat de Début d’Exercice (CDE) (cumul possible de l’Aide Montagne avec le CDE)

Quels montants ?

Cette aide forfaitaire à l’installation s’élève à 50 000 € pour un exercice d’au moins 4 journées hebdomadaires (versée en 5 fois à raison de 10 000 € par an). Elle est proratisée en fonction du nombre de demi-journées travaillées et ne peut être versée en dessous de 2,5 jours hebdomadaire.

Quelle condition ?

LLes professionnels de santé doivent s’engager à rester 5 ans ; ils adoptent un mode d’exercice coordonné (maison de santé, CPTS) et s’engagent à participer à la permanence des soins telle qu’elle est définie sur le territoire.

La santé et le Plan Montagnes d’Occitanie terres de vie 2018-2025 (plan Etat – Région) : bilan de l’action de la Région

Le Plan Montagnes d’Occitanie comporte 2 fiches actions concernent la santé :

  • Mesure 3 : améliorer l’accès aux soins en zone montagne.

    A titre d’illustration des actions soutenues, 10 maisons de santé ont été financées : Mas-d’Azil (09), Lanuejouls (12), La Cavalerie (12), Saint-Cyprien-sur-Dourdou (12), Bozouls (12), Sousceyrac-en-Quercy (46), Chanac (48), Saint-Chély-d'Apcher (48), Saint-Lary-Soulan (65), Arreau (65)

  • Mesure 5 : innover et expérimenter pour la santé en montagne.

    A titre d’illustration des actions soutenues, deux projets vont être proposés au vote de la Commission permanente le 11 octobre, au titre de la mesure 5 du plan montagnes :

    - l’un en zone Massif Central, à Labastide-Murat (Lot) : création d’un pôle de soins, de support et d’accompagnement des malades du cancer, adossé à la Maison de santé pluri-professionnelle : Subvention Région de 55 000 €

    - l’autre dans les Pyrénées, à Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne) : étude et d’accompagnement pour la structuration d’une offre de santé territoriale : Subvention Région de 14 344 €.

Contacts

Pour tout renseignement : ars-oc-dpr-installation@ars.sante.fr

 

Aller plus loin